Le 2e projet du Fonds pour le climat de 2020 : Des micro-réseaux solaires pour le Myanmar

L’énergie solaire pour le Myanmar

Grâce aux contributions des utilisateurs d’EKéenergie dans le monde entier, nous sommes en mesure de financer des projets d’énergie renouvelable. Au début de l’année, nous avons lancé un appel à projets. Il est temps aujourd’hui de sélectionner les propositions les plus prometteuses et les plus percutantes avec l’aide d’un jury indépendant.

L’un des projets récemment sélectionnés est une initiative de l’ONG italienne Istituto Oikos visant à développer des mini-réseaux d’énergie renouvelable dans l’État de Rakhine, au Myanmar. Le Fonds pour le Climat d’EKOénergie accordera 22 000 euros pour sa mise en œuvre et complétée par des subventions d’autres donateurs.

Ainsi, le projet permettra d‘installer des micro-réseaux solaires dans deux communautés isolées du district de Thandwe, dans le sud de l’État de Rakhine. Ce projet s’inscrit dans le prolongement du projet précédent financé par les consommateurs d’électricité labellisée EKOénergie. Il s’appuiera sur les relations déjà établies avec les fournisseurs locaux et les autorités locales (Bureau des compagnies d’électricité du canton de Kyeintali).

Le projet garantira un accès égal à une énergie fiable et renouvelable pour 50 ménages dans deux villages. Ces villages sont des communautés rurales, où la principale source de revenus provient des activités agricoles (la taille moyenne des terres cultivées par ménage est de 2 à 5 acres), des travaux saisonniers et des activités de pêche (subsistance). La communauté n’a pas accès aux sources d’énergie. Les bougies et les lampes à kérosène sont les seuls appareils d’éclairage disponibles.

Coopération et expertise

Avant l’activation du programme national d’électrification du Myanmar 2015-2030, seuls 6 % de la population de l’État de Rakhine avaient accès à l’électricité. La zone d’intervention choisie et la solution d’énergie propre proposée sont en accord avec ce programme national d’électrification et sont basées sur une évaluation précise des besoins menée avec le soutien du responsable municipal des sociétés d’énergie électrique (EPC).

La présence historique de l’Istituto Oikos dans la zone d’intervention permet l’utilisation des connaissances de la société locale, de la dynamique locale et des potentialités. Le développement de la gestion participative de la centrale visant à réduire le gaspillage d’énergie se fera en impliquant la communauté locale dans les travaux d’installation, en lui fournissant une formation technique, en l’engageant et la soutenant. L’espoir, aussi, que des actions similaires soient reproduites dans les villages voisins afin d’obtenir des succès similaires.

Contribution à plusieurs Objectifs de Développement Durable

Le projet vise également à contribuer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable, en se concentrant particulièrement sur la réduction de la pauvreté, en donnant accès à des services énergétiques durables aux communautés rurales pauvres non connectées.

  • Objectif n°7 (Énergie propre et d’un coût abordable) : Le projet promeut l’électrification des communautés rurales par des solutions d’énergies renouvelables et atteint les régions éloignées où l’infrastructure du réseau national n’est pas présente.
  • Objectif n°5 (Égalité entre les sexes) : L’amélioration de l’accès aux services énergétiques a un impact significatif sur les moyens de subsistance des femmes en réduisant le temps consacré aux tâches ménagères, en améliorant la qualité de leur santé et en leur permettant de se consacrer à d’autres activités telles que la génération de revenus, l’éducation, le temps passé avec les enfants et les loisirs.
  • Objectif n°13 (Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques) : L’utilisation des énergies renouvelables réduit la nécessité de recourir aux sources d’énergie traditionnelles (bois, kérosène, etc.) et, par conséquent, réduit la déforestation et les émissions de gaz à effet de serre ; elle se présente comme un outil puissant d’adaptation et de résilience au changement climatique
  • Objectif n°10 (Inégalités réduites) : L’électrification des zones isolées contribue à réduire l’écart entre les zones urbaines et périurbaines
  • Elle contribue également de manière moins directe et moins visible à de nombreux autres Objectifs tels que l’Objectif n°1 (Pas de pauvreté), l’Objectif n°2 (Faim « Zéro ») et l’Objectif n°4 (Éducation de qualité).G No.4 (quality education).

Publié le 13 Mai 2020