Prendre soin de l’environnement c’est prendre soin de sa santé

21.06.2018

Chaque année, un nombre croissant d’individus accordent plus d’attention à leurs habitudes de consommation et deviennent plus conscients de l’impact direct que leur routine peut avoir sur le monde et sur leur propre vie. Les consommateurs appelés LOHAS (Lifestyles of Health and Sustainability, autrement dit des personnes qui adoptent un mode de vie pour la santé et le développement durable) recherchent quelque chose de plus dans leurs achats, en valorisant l’honnêteté, l’authenticité et l’alignement des principes dans les marques qu’ils soutiennent.

La hausse de ce type de consommateur exigeant – environ 20% de la population européenne et 25% de l’Amérique du Nord selon lohas.se – s’explique par la popularité croissante des écoproduits dans le monde. Nous avons interrogé les responsables de deux chaînes de supermarchés spécialisées dans ces produits – tous deux utilisant de l’énergie labellisée EKOénergie – pour connaître leur point de vue.

« Nous offrons à nos clients une gamme variée de produits de haute qualité, respectueux de l’environnement, biologiques et équitables », explique Johanna Koskinen, directrice du marketing de la chaîne finlandaise Ruohonjuuri. « La santé individuelle est l’une des principales raisons de choisir des produits respectueux de l’environnement. » En effet, il est prouvé que plus les aliments ou les cosmétiques sont d’origine naturelle meilleurs ils sont pour notre santé.
« La différence entre nos magasins et les supermarchés traditionnels se fait par l’accessibilité du personnel qui répond à n’importe quelle question du client » explique-t-elle. « Les clients aiment savoir où, comment et par qui leur nourriture a été cultivée. Ils veulent également s’assurer qu’il n’y a pas d’additifs ou d’autres ” mauvaises substances ” dans leur nourriture et dans leurs produits cosmétiques naturels ».

La même tendance ce produit dans les magasins d’Ecorganic en Espagne. « Notre client moyen est très curieux », explique Pello Aizpuru, directeur général de cette chaîne de supermarchés bio. « C’est logique, les clients qui dépensent plus, qui se préoccupent de leur santé ou de l’environnement, sont aussi plus exigeants ! ».

Un grand nombre de marques ont comme nouvel objectif de rendre le processus de production aussi transparent que possible, y compris concernant l’impact environnemental, la répercussion sociale, les produits chimiques utilisés. Les consommateurs deviennent alors sceptiques quant aux marques qui ne le font toujours pas. Par conséquent, les entreprises sont à la recherche de certifications indépendantes afin de garder la confiance de leurs clients.

Ruohonjuuri et Ecorganic sont des experts dans ce domaine. Ils utilisent l’écolabel EKOénergie dans leurs magasins ainsi que d’autres labels internationaux, afin d’être en accord avec leur philosophie.

« Les écolabels sont très utiles mais ce n’est pas suffisant, les consommateurs veulent aussi savoir ce qui se cache derrière cette labélisation » explique Pello. « Il est important qu’un écolabel informe les consommateurs sur son produit mais également de manière plus générale sur les menaces et les solutions environnementales existantes ».

Le durable peut-il être abordable ?

Beaucoup de personnes sont convaincues que les produits écolabellisés sont beaucoup plus chers mais ne s’informent pas sur les options alternatives qui existent en dehors de leur hypermarché de proximité.

Pello Aizpuru répète très souvent que manger bio, par exemple, n’est pas cher. Selon lui, le problème majeur auquel notre société est confrontée est la mésinformation concernant la nutrition.

« Si vous analysez un panier dans n’importe quel supermarché vous trouvez souvent beaucoup de produits qui ne contribuent pas à votre nutrition – coca cola, biscuits industriels, produits laitiers … Si vous faites un achat de produits biologiques pour vous nourrir correctement – à base de légumineuses, avec des légumes et des fruits frais, etc. – ce n’est pas si cher. »

Il pense qu’aujourd’hui nous dépensons beaucoup d’argent pour des choses visibles, comme des montres ou des voitures, mais nous comptons chaque centime quand il s’agit de ce que nous mangeons, ce qui affecte notre santé.

Johanna, de son côté, donne deux conseils simples aux personnes qui essaient de passer à un style de vie plus sain et durable : « Achetez de la qualité – mais achetez seulement ce dont vous avez besoin – et ne jetez jamais de nourriture ».

EKOénergie adhère à cette philosophie. En plus de recommander aux consommateurs d’être le plus économique possible concernant l’énergie, de choisir une électricité 100% durable, nous leur conseillons également de faire leurs achats hebdomadaires de façon responsable et de choisir judicieusement leurs produits.

Lorsque nous investissons dans la protection de l’environnement, nous investissons dans notre santé et inversement. Chaque petit choix fait la différence sur notre planète et sur nous-mêmes !

Article écrit par Teresa Lopez traduit par Julia Urbaniak