Chaleur et froid renouvelables

Les types de chaleur suivants peuvent obtenir l’écolabel EKOénergie :

  • la chaleur ou le froid résiduel, c’est-à-dire la chaleur ou le froid dissipés dans l’air ou l’eau. Les installations de récupération de chaleur doivent utiliser des énergies renouvelables durables. La chaleur résiduelle provenant des installations de production d’énergie fossile et nucléaire est totalement exclue.
  • la chaleur récupérée de la chaleur et du froid résiduels, c’est-à-dire de la chaleur ou du froid inévitables qui seraient dissipés dans l’air ou l’eau. Les installations de récupération de chaleur doivent utiliser des énergies renouvelables durables. La chaleur résiduelle provenant des installations de production d’énergie fossile et nucléaire est dans chaque cas exclue.
  • la chaleur géothermique ou la chaleur solaire provenant d’installations qui remplissent nos critères de durabilité.
  • la chaleur produite avec du gaz renouvelable éligible à EKOénergie.

Pour chaque MWh de chaleur labellisé EKOénergie, le fournisseur paie au moins 0,10 € au Fonds pour le Climat d’EKOénergie. Ces contributions sont utilisées pour financer des projets qui stimulent les investissements dans les énergies renouvelables et qui contribuent à la réalisation des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

Nos critères portent également sur la fiabilité du suivi et sur la prévention des doubles comptages.

Les mêmes règles s’appliquent, le cas échéant, au froid.

Critères

Vous souhaitez lancer le chauffage labellisé EKOénergie dans votre pays ? Contactez-nous pour plus d’informations !

Poursuite du développement

Nos critères pour la bioénergie sont en cours d’adaptation. C’est pourquoi, des modifications peuvent impacter les critères pour la chaleur qui peuvent être étendus afin de couvrir des types spécifiques de chaleur basés sur la bioénergie.  Contactez-nous pour plus d’informations !