Comment EKOénergie aide les truites brunes

16.08.2018

Le 8 aout, une partie de notre équipe a participé à la restauration de la rivière Lohioja (appelée également « ruisseau du saumon »), située près de Sajo, à proximité du parc national de Teijo. Nous avons redessiné le lit de la rivière afin de créer une frayère idéale pour la truite brune en voie de disparition.

Le projet était organisé par Valonia, un centre de services pour le développement durable et l’énergie, et cofinancé par le Fonds pour l’environnement d’EKOénergie. Les autorités de pêche locales ont également soutenu ce projet.

« La population de truites brunes est particulièrement menacée en Finlande », nous dit Janne Tolonen, spécialiste de l’eau à Valonia. Dans les rivières profondes, elle ne peut plus trouver d’endroit propice à la fraie. De plus, le stock de truites brunes a rapidement diminué en raison de la pêche. Non seulement à Lohioja, mais aussi à Halikonkoji, il reste très peu de truites.

Environ 25 personnes ont participé à la restauration dont 4 volontaires d’EKOénergie. Tout type de bénévole était présent, de l’activiste environnemental au bénévole lambda désireux d’aider. Nous nous sommes bien amusées, malgré des fourmis agressives et de nombreux moustiques qui ne cessaient de nous attaquer.

« Grâce à un projet de restauration, le stock de poisson peut être reconstruit et la biodiversité rétablie », explique Jussi Aaltonen, également spécialiste de l’eau chez Valonia. Comme les truites ont tendance à ramper dans les rochers et à chercher un abri, nous avons rempli la rivière de pierres et de branches. Par conséquent, le lit de rivière étant moins profond, les truites peuvent facilement trouver une place pour frayer et leurs alevins peuvent grandir en toute sécurité. « La technique est simple » – explique Jussi Aaltonen , « Essayez de lui donner un aspect naturel. Si dans 15 ans on ne remarque pas que c’est l’œuvre de l’être humain, on pourra considérer cette restauration comme une réussite ».

Les cours d’eau deviennent des habitats menacés pour tous les organismes qui y vivent. Autrefois, les rivières transportaient naturellement l’eau de pluie et l’eau de fonte des montagnes et des champs jusqu’à la mer. Au fil des ans, l’agriculture et la sylviculture se sont développées et les agriculteurs ont commencé à creuser des rivières et des cours d’eau plus profonds pour sécher leurs champs. De ce fait, les fleuves se sont parfois développés en profonds canyons, ce qui a entraîné une diminution du stock de poissons et d’autres organismes.

Les rivières ne sont pas seulement importantes pour la biodiversité, elles diversifient le paysage et peuvent être considérées comme des zones de loisir ou de pêche pour la population environnante.

De nombreux projets visent à reconstruire la biodiversité des rivières finlandaises, comme des restaurations sur la rivière Vantaa et des projets dans les régions de Perniö et Halikko. “Nous reviendrons à Lohioja à l’automne, au moment de la fraie, et nous observerons les truites”, a déclaré Jussi Aaltonen. Si la restauration est efficace, peut-être même la pêche sera-t-elle autorisée à nouveau. Les précédentes restaurations fluviales similaires à celle-ci ont été couronnées de succès. À EKOénergie, nous espérons qu’elles seront reproduites dans d’autres pays.

Ecrit par Amelie Oheim

Traduit par Julia Urbaniak