Liste des projets financés par le fonds pour l’Environnement

Le Fonds pour l’Environnement préexistait au réseau et au label EKOénergie. Il était en effet déjà présent dans l’ancien écolabel finlandais pour l’électricité géré par l’Association Finlandaise de Conservation de la Nature.

Depuis 2009 le Fonds pour l’Environnement a consacré un total de 666.000€ aux projets suivants:

        • Restauration de la riviére Vihtijoki, Sud de la Finlande, 50 000€
        • Kaakon Jokitalkkari – “La riviére Janitor du Sud Est de la Finlande”, 10 000€
        • Restauration de la riviére Murronjoki, Finlande centrale, 73 000€
        • Valonia: le bassin de la riviére Saaristomeri. Sud-Ouest de la Finlande, 15 000€
        • Restauration de la riviére Norina. Lettonie, 4 000€
        • Projet Mustionjoki, Finlande, 150 000€
        • Les petits ruisseaux font les grandes rivières, restauration de rivières, Finlande, 100 000€
        • Migration des populations de poisson à Kainuu, Finlande, 15 000€
        • Truites et saumons du lac de Pielinen, Finlande, 5 000€
        • Programme de Recherche des rivières régulées, Finlande, 150 000€
        • Restauration de la rivière Murronjoki, Finlande, 50 000€
        • Restauration des zones de frai de la rivière Vuoksi, Finlande, 50 000€
        • Faciliter la migration des anguilles de la rivière Göta Älv, Suède, 44 000€

Restauration de la riviére Vihtijoki, Sud de la Finlande

Virho project Finland

Réalisation du projet sur la rivière Vihtijoki

EKOénergie a soutenu le projet de restauration de la rivière Vihtijoki de Virho avec un don 50 000€ en 2016. Le projet vise à restaurer la rivière Vihtijoki afin que le saumon puisse y vivre et s’y reproduire à nouveau. L’ambition est de faire de cette restauration un modèle pour les futurs projets de restauration de Finlande.

Dans le passé, la rivière Vihtijoki a été fortement perturbé par le transport du bois, et ses affluents ont été bouché. Plusieurs centrales ont été construites sur la rivière, mais la dernière en date a été récemment fermée pour faciliter le rétablissement de la population de truites. Il y a encore un besoin de 2 ou 3 passages de poissons dans la rivière.

“Virho a réaliser de nombreux projets de restauration de rivière Vihti depuis une dizaine d’années. Cependant, le soutien d’EKOénergie amène les travaux de réhabilitation à un nouveau niveau. Dans la pratique, cela signifie que nous pouvons sérieusement commencer à rétablir le courant principal de la rivière”, explique Markus Penttinen de Virho.

En 2016, le programme ré-ouvre les affluents alors bloqués, installe des pierres dans la rivière pour fournir un abri pour les poissons juvéniles, et créé de nouvelles frayères avec du gravier. Le travail est accompli en majorité par des bénévoles: «Nous avons déjà été apporté à la main et avec des luges, plus de 80 tonnes de roches et de gravier pour les sites de restauration», recommande Penttinen. Ce travail sera récompensé à l’automne lorsque les saumons se trouveront dans les sites restaurés pour le frai.

Les travaux de rénovation profiteront à la truite, mais aussi à d’autres poissons migrateurs et aux crabes. À l’avenir, la très menacée moule perlière d’eau douce pourra potentiellement être réintroduite dans la rivière. La biodiversité augmente lorsque les cours d’eau secondaires sont ouverts, et le lit de la rivière sera de retour à son état naturel. En outre, une coopération étroite avec les propriétaires foncier contribuera à une sensibilisation importante sur la façon de choisir les meilleures foresteries et pratiques agricoles qui pour un écosystème fluvial solide.

Le public peut prendre part à des équipes de travail organisées sur le site de restauration de Virho à la rivière Vihti. Il y aura aussi un événement public à la Journée de la Nature finlandaise fin Août.

Kaakon Jokitalkkari – “La riviére Janitor du Sud Est de la Finlande”

Kaakon jokitalkkari, le projet «Rivière Janitor » vise à rétablir les populations de saumon dans les eaux de la Finlande du Sud-Est. Le projet se poursuivra chaque année. Son agenda et ses objectifs seront définis en relation avec le budget et les options de financement disponibles.
Avec l’aide du Fonds pour l’Environnement d’EKOénergie (10 000€ en 2015), le Janitor mène des travaux de restauration dans les zones autour des barrages hydroélectriques qui empêchent la migration des poissons. Le projet comprend des recherches sur l’état écologique des rivières et utilisera les résultats pour améliorer ses conditions. Le projet est mis en œuvre par le Centre de pêche de Carélie du Sud en collaboration avec le Centre de pêches de Kymenlaakso.
Lisez en plus!

La restauration de la riviére Murronjoki, Finlande centrale)

Le Fonds pour l’Environnement a investi un total de 73 000€ pour la restauration de la riviére Murronjoki, à Saarijärvi, Finlande centrale. Le but de ce projet a été de réintroduire la truite et l’écrevisse européenne dans la rivière. L’argent provient des ventes d’hydro-électricité labélisée EKOénergie de la société Vattenfall.
La rivière Murronjoki a été fortement affectée par la flottaison du bois et les activités de pisciculture, sylviculture, agriculture et de maîtrise des crues. De plus les centrales hydroélectriques de Leuhunkoski et Hietama entravent la migration de la truite dans la rivière.
Les derniers travaux de restauration ont été réalisés en 2015. Les travaux comprenaient des installations de pierres et de gravier dans la rivière pour rendre l’habitat plus propice aux truites et écrevisses.
Publications: Murronjoen valuma-alueen puroinventointi 2012

Valonia: le bassin de la riviére Saaristomeri, Sud-Ouest de la Finlande (15 000€)

Valonia est un centre de services pour le Développement Durable et l’Energie dans le Sud-Ouest de la Finlande. Le projet de Valonia concerne la restauration de rivières du bassin Saaristomeri à Kuninkoja, Paimionjoki, Usekelanjoki et Kiskonjoki-Pernionjoki. L’objecti de Valonia est essentiellement de rétablir l’habitat de la truite.
Lors de la restauration un travail de recensement de la population de poisons a été mené. Ce recensement a permit d’évaluer la qualité écologique du cours d’eau et l’impact des travaux de restauration sur les populations de truites. Les données collectées aideront pour la détermination d’autres projets de restauration.
Le projet a impliqué de nombreuses parties prenantes comme des pouvoirs publiques intéressés par la restauration des rivières mais également de nombreux volontaires.

Restauration de la riviére Norina, Lettonie

La rivière Norina, dans le nord de la Lettonie, longue d’environ 11 kilomètres  est un affluent de la rivière Salaca. La rivière se trouve dans le parc naturel de la vallée Salaca. Le projet de restauration de la rivière Norina a été financé par le Fonds pour l’Environnement à hauteur de 4 000€ en 2015.
La restauration de la voie de migration des salmonidés dans la rivière Norina est particulièrement importante, le bassin de la rivière Salaca étant le quatrième fleuve de salmonidés le plus productif de la mer Baltique. Il est prévu que la rivière Norina soit principalement utilisé comme une frayère par la truite de mer.
Les travaux de restauration ont eu lieu dans la zone de l’ancien moulin à la confluence de la Norina avec la rivière Salaca. Les travaux de restauration ont été terminé le 15 Octobre 2015 par une activité de nettoyage.
Le projet a été mené par des représentants du Fonds letton pour la nature, le Conseil de protection de la nature et d’autres amis de la nature. Pendant le nettoyage l’ancien barrage de l’usine a été démolie, permettant aux salmonidés de migrer jusqu’à la rivière jusqu’à leurs zones de frai. Ce fut un moment historique car les poissons n’ont pas été en mesure d’aller en amont en raison du barrage durant prés de 100 ans.
Cliquez ici pour les photos des activités de restauration.
Cliquez ici et pour deux vidéos Youtube sur les activités de restauration, en letton (avec sous-titres en anglais), initialement diffusée à la télévision lettone.

Le projet Mustionjoki

La rivière Mustionjoki fait partie du bassin de Karjaanjoki et est située dans la région de Uusimaa, dans le sud de la Finlande. Elle prend sa source dans le lac Lohjanjärvi et se jette dans la baie de Pohjanpitäjälahti. Sa longueur est de 25 kilomètres. La rivière est barrée par quatre centrales hydroélectriques (à Åminnefors, à Billnäs, à Peltokoski et à l’aciérie de Mustio), qui empêchent les poissons migrateurs de revenir dans la rivière. Une espèce menacée de moules perlières d’eau douce (Margaritifera margaritifera) présente dans cette rivière, nécessite la présence de salmonidés pour sa reproduction.

De plus, d’autres espèces menacées rares se reproduisent dans cette zone, telles que la mulette épaisse (Unio crassus), l’algue rare Hildenbrandia rivularis et le martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis). La rivière Mustionjoki est également importante en matière de protection de la nature en raison de la présence de plusieurs criques naturelles bien conservées. La rivière fait partie du réseau de zones naturelles protégées de l’Union Européenne, Natura 2000.

150.000€ des financements d’EKOénergie ont été utilisés pour effectuer une évaluation multi-critère de la rivière Mustionjoki qui comparait plusieurs mesures pouvant améliorer la situation des populations de moules perlières d’eau douce et de saumons. Les résultats de cette évaluation multi-critère permettront de réaliser d’autres actions, au nombre desquelles la construction de passes à poissons.

Plus d’informations sur le site du projet (en finnois), www.sll.fi/mustionjokiEKOénergie a également démarré une campagne additionnelle à destination des consommateurs d’électricité pour encourager les projets de passe à poisson.Le nom de cette campagne est « l’électricité de la passe à poissons ». Vous trouverez plus d’informations sur cette campagne en suivant ce lien.

Publications:

Les petits ruisseaux font les grandes rivières

Illustration_river_restoration_FANC_Finland

Le projet “Puroista syntyy virta” a amélioré les conditions de migration et de reproduction des saumons dans les lacs Isojoki-Lapväärtinjoki (Pohjanmaa) et Karvianjoki (Satakunta). Le projet a reçu 100.000€ financés par les ventes d’EKOénergie de Nordic Green Energy.

Le projet a été géré par l’Association Finlandaise de Conservation de la Nature.

Plus d’informations sur le projet ici (en finnois et suédois).

Publications: Rapport final (pdf en finnois et suédois)

Migration des populations de poisson à Kainuu – Kainuun vaelluskalahanke

kainuun vaelluskalahankeEKOénergie a consacré 15.000€ de co-financement pour ce programme du Fonds Européen de Développement Régional à Kainuu, Finlande.

Site internet du projet (en finnois)

Publications:

Truites et saumons du lac de Pielinen

pielinen map Avant la construction de la centrale hydroélectrique le saumon était une source de revenu importante pour les habitants de la région. Dès la fin des années 1600 la technique finlandaise dite « pêche de barrage » était pratiquée sans affecter de façon appréciable le processus de reproduction. Les saumons de Saimaa avaient l’habitude de frayer dans les rivières Pielisjoki et Koitajoki alors que les populations de Pielinen frayaient dans la rivière Lieksanjoki.

Le projet vise à permettre aux saumons de reprendre leur cycle de vie naturel.

EKOénergie a consacré 5.000€ de co-financement pour ce projet du Fonds Européen de Développement Régional en Carélie du Nord, Finlande. Le budget total était de 432.100€.

Site internet du projet (en finnois)

Programme de Recherche des rivières régulées par l’Institut de Recherche pour la Chasse et la Pêche

Projet: Programme de Recherche des rivières réglementées

iijoki_radiotelemetriaEKOénergie a consacré 150.000€ de co-financement pour ce programme de recherche de l’Institut finlandais pour la chasse et la pêche. Le budget total de ce programme de recherché était de 1,4 million euros. Les sujets abordés par ce programme de recherche sont

  • Les passes à poisson et la restauration de la migration des populations de poisson
  • Les effets de la restauration de rivières et de l’utilisation des bassins versants sur les populations de poissons
  • Les conditions sociales économiques et culturelles préalables à la restauration des populations de poissons migrateurs

Site internet du projet en anglais

Publications:

Restauration de la rivière Murronjoki à Saarijärvi, Finlande

EKOénergie a consacré 50.000€ de son Fonds pour l’Environnement pour permettre la réinsertion de truites et d’écrevisses à pattes rouges dans la rivière Murronjoki, à Saarijärvi, en Finlande. Cet argent provient des ventes d’électricité labellisée EKOénergie produite dans les centrales hydroélectriques de l’entreprise Vattenfall.

La rivière Murronjoki a été profondément marquée par le flottage du bois, la pisciculture, la silviculture, l’agriculture et la lutte contre les inondations. Les centrales hydroélectriques de Leuhunkoski et Hietama entravent la migration des truites dans la rivière. Les truites vivants dans les cours d’eau qui alimentent le lac de Saarijärvi dépendent de ce fait du réempoissonnement.

Publications: Murronjoen valuma-alueen puroinventointi 2012

Restauration des zones de frai dans la rivière Vuoksi, Finlande

La rivière Vuoksi coule dans la région la plus au nord de l’isthme de Carélie. Elle prend sa source dans le lac Saimaa au sud-est de la Finlande et se jette dans le lac Ladoga au nord-ouest de la Russie. La rivière se sépare en trois branches avant le lac Ladoga, la plus ancienne et la plus importante des trois est la Priozersk (Käkisalmi) au nord, une autre branche plus petite coule à quelques kilomètres au nord et un dernière branche se jette plus au sud sous le nom de rivière Burnaya (en finnois: Taipaleenjoki), qui est devenue la voie principale d’évacuation des eaux du lac Saimaa.

La rivière Vuoksi est jalonnée de deux centrales en Finlande: Tainionkoski (62 MW) et Imatra (170 MW); et de deux centrales en Russie: Enso-Vallinkoski (100 MW) et Lesogorsk/Rouhiala (100 MW).

Le projet comportait la restauration de zones de frai de truites et d’ombres entre les centrales de Tainionkoski et d’Imatra. Le budget total pour ce projet était de 50.000€.

Faciliter la migration des anguilles à Göta Älv, Sweden

lillån news cutEKOénergie a consacré 44.000€ (375.000 SEK) au financement du projet de migration d’anguilles à Göta Älv. Les Fonds proviennent des ventes d’EKOénergie issue des centrales de Vattenfall en Finlande. Le projet a été supervisé par le label Bra Miljöval et par Naturskyddsföreningen, qui est la plus grande ONG de protection de l’environnement en Suède.