SAP mène la transition vers un modèle d’économie à faible carbone

31.07.2018

La société de logiciels de pointe SAP a récemment publié son rapport intégré 2017, donnant des données récentes sur ses performances sociales et environnementales en soulignant son engagement ambitieux d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2025.

La société s’est engagée à une électricité 100% renouvelable et a rejoint la coalition RE100 – reconnue par l’ONU comme l’une des sept initiatives principales dans le domaine de l’action climatique. Dans le cadre de la stratégie environnementale globale de SAP, l’année dernière, elle a opté pour l’électricité certifiée EKOénergie.

Selon IRENA, près des deux tiers de l’utilisation finale de l’électricité dans le monde sont consommés par le secteur industriel et commercial. Cela signifie que les grandes entreprises comme SAP qui choisissent de couvrir leur demande en énergie renouvelable peuvent grandement contribuer à une transition mondiale vers une économie à faible émission de carbone. Plus les énergies renouvelables deviennent compétitives, plus le nombre de grands consommateurs à travers le monde à la recherche de sources d’approvisionnement 100% renouvelables augmente.

Nous avons discuté avec Marcus Wagner, Directeur pour l’Environnement Mondial à SAP, de la transition de l’entreprise vers la réduction de son empreinte carbone et de la manière dont EKOénergie contribue à ce processus.

1. Le rapport intégré de SAP indique que SAP a réduit ses émissions de CO2 de 55 000 tonnes en 2017. Quelles mesures ont été intégrées dans votre politique climatique et environnementale pour atteindre ce résultat ?

SAP poursuit une stratégie d’entreprise durable et a des objectifs environnementaux ambitieux. SAP est engagé à ISO14001. L’un des aspects importants de cette norme est la nécessité d’améliorer continuellement le système de gestion environnemental des entreprises. C’est un moteur important pour travailler régulièrement sur la pertinence et l’efficacité de nos actions. Un exemple concret est l’électrification des voitures de société. Nous visons 5 000 véhicules électriques en 2020, ce qui correspond à 20% de la flotte automobile.

En outre, SAP a été la première entreprise allemande à adopter la Science Based Targets (SBT) à atteindre d’ici 2050. Cette initiative incite les entreprises à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre sur les recommandations scientifiques du GIEC pour limiter la hausse de la température moyenne mondiale en-dessous de 2 ° C.

Par ailleurs, il était essentiel pour nous de s’engager pour une énergie 100% renouvelable afin de rendre nos opérations plus durables. Depuis 2014, SAP couvre 100% de sa consommation d’électricité en utilisant des énergies renouvelables. Une petite quantité de cette électricité renouvelable est produite par le biais de panneaux solaires dans certains endroits, le reste est acheté sur le marché. L’origine de notre électricité renouvelable est certifiée par des certificats d’énergie renouvelable (CER).

2. Nous sommes heureux que SAP ait intégré les énergies renouvelables dans sa stratégie environnementale et que toute votre énergie renouvelable achetée soit certifiée EKOénergie. Qu’est-ce qui vous a amené à choisir EKOénergie?

EKOénergie soutient notre stratégie d’opter pour une électricité 100% verte. D’une part, nous avons été séduits par l’idée d’être certifié par un écolabel pour l’électricité renouvelable reconnu internationalement. D’autres part, SAP vise les 17 objectifs de développement durable (ODD) et par conséquent participe à l’effort mondial visant à garantir une énergie propre et abordable. En effet, grâce à l’investissement dans le Fonds pour le Climat d’EKOénergie nous participons à la mise en place de nouveaux projets pour la protection pour le climat et les énergies renouvelables.

3. SAP vise la neutralité carbone d’ici 2025. Quelles sont les prochaines étapes pour atteindre cet objectif ? Comment voyez-vous le développement futur de RE100 et d’autres initiatives internationales ?

SAP suit l’approche « Avoid – Reduce – Compensate ». Le but ultime de nos activités est de réduire et d’éviter au maximum les émissions de CO2. Nous continuons avec notre programme introduit en 2015 pour réduire l’impact des voyages aériens des employés de SAP. En plus d’éviter les vols d’affaires en investissant dans des technologies de collaboration et de communication virtuelles, nous investissons dans les compensations d’émissions de carbone pour le transport aérien dans la majorité des pays où nous voyageons en facturant un prix interne du carbone. Cette action a entraîné une compensation de 135 kilotonnes de CO2 en 2017.

En ce qui concerne le développement futur général, nous pouvons voir des innovations dans le domaine de la gestion des bâtiments (par exemple la mise en place de « bâtiments intelligents », certifiés par LEED et de centrales de cogénération- CHP) et une utilisation accrue de nouveaux outils informatiques de collaboration. De plus, le système de gestion de l’environnement (ISO14001) et le système de gestion de l’énergie (ISO50001) se sont développés à l’échelle mondiale.


EKOénergie remercie SAP d’être un pionnier dans la gestion du carbone -donnant l’exemple à d’autres grandes entreprises- et Marcus Wagner pour son temps et ses explications. Notre organisation est fière d’aider les entreprises et les particuliers à choisir les sources d’énergie renouvelable les plus durables disponibles sur le marché. Nous travaillons tous les jours pour faciliter l’accès à la transition énergétique pour tout le monde.

Ecrit par Laura Marie Kothe
Traduit par Julia Urbaniak