Reconnu par les normes internationales

Les normes internationales telles que le Protocole des Gaz à Effet de Serre et les organisations telles que le CDP et le RE100 encouragent explicitement les consommateurs à prendre l’initiative en utilisant les énergies renouvelables. Ces mesures favorisent la transition énergétique mondiale. Vous pouvez, vous aussi participer en  achetant de l’énergie avec le label EKOénergie.

L’électricité labellisée EKOénergie convient parfaitement aux entreprises et aux organisations qui suivent également d’autres normes et systèmes de notation en matière de durabilité : par exemple, la Global Reporting Initiative, les objectifs basés sur la science ou encore la Convention des Maires, etc.

LEED

LEED logo USGBC

LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) est un système d’évaluation des bâtiments écologiques. Le LEED considère EKOénergie comme l’une des meilleures options disponibles actuellement sur le marché. Son système de notation donne des points supplémentaires aux bâtiments utilisant de l’électricité labellisée EKOénergie.

La version européenne de la norme LEED recommande explicitement l’utilisation d’électricité labellisée EKOénergie. Par conséquent, les bâtiments visant la certification LEED peuvent obtenir des points supplémentaires si l’électricité qu’ils utilisent est labellisée EKOénergie.

En dehors de l’Europe, l’utilisation d’EKOénergie apporte également des points supplémentaires et elle est évaluée au cas par cas.

Pour plus d’informations sur EKOénergie pour LEED, voir le cours en ligne : Green Power – buying renewable electricity for LEED and carbon accounting

Protocole des Gaz à Effet de Serre

Greenhouse_Gas_Protocol_logo

L’électricité labellisée EKOénergie répond toujours aux exigences du Guide du Champ d’Application 2 du Protocole des Gaz à Effet de Serre. Ce Protocole est la norme mondiale pour la comptabilisation du carbone. EKOénergie a traduit en 19 langues un résumé de ce guide. Pour en savoir plus sur la façon dont le Protocole se réfère à EKOénergie, voir EKOénergie et la comptabilité carbone. Les traductions sont disponibles sur la même page.

CDP

cdp-logo

CDP travaille avec 6000 des plus grandes entreprises du monde pour les aider à calculer leurs émissions de carbone et pour les aider à développer des stratégies efficaces de réduction des émissions de carbone.

Pages 15 et 16 du Accounting of scope 2 emissions (c’est-à-dire les émissions liées à la production d’électricité achetée), la CDP écrit :

RE100-report-image

« Les écolabels sont un moyen pour les entreprises de faire plus avec leurs achats. Le Guide du Champ d’Application 2 du Protocole GHG mentionne le label EKOénergie comme une option, car il s’agit d’un label de qualité qui vient s’ajouter aux Certificats de Suivi. L’électricité vendue avec le label EKOénergie répond à des critères environnementaux stricts et permet de lever des fonds pour de nouveaux projets d’énergie renouvelable. L’implication, la transparence et la philosophie « Des actions plus que des discours » sont des principes importants du travail d’EKOénergie ».

Le rapport Business Leadership in the Transition to Renewable Electricity du RE100, du CDP et du Climate Group fait référence au label international EKOénergie, « qui s’attaque à la pauvreté énergétique par le biais de son Fonds pour le Climat et fournit des garanties environnementales supplémentaires pour protéger la nature et les habitats » p.19.

WWF Green Office

Le programme WWF Green Office recommande l’achat d’électricité verte labellisée. Et dans une grande majorité de pays, EKOénergie est le seul écolabel disponible pour l’électricité.