Acheter de l’énergie 100% renouvelable devient la nouvelle norme

6 novembre 2018

L’énergie renouvelable a longtemps été stigmatisée comme étant coûteuse, peu fiable et commercialement non viable. Pourtant, plus de 150 des plus grandes entreprises mondiales optent pour une énergie 100% renouvelable.

L’Accord de Paris a été salué dans le monde entier comme une victoire de coopération et de dialogue international. Pourtant, le sommet de Paris sur le climat qui s’est tenu en décembre 2015 n’a pas été la seule réussite importante. En effet, en même temps que les discussions entre responsables gouvernementaux, les entreprises cherchaient également un moyen de montrer leur engagement en faveur d’un avenir durable. Les plus actives d’entres elles se sont alors unies dans le cadre de la RE100, une initiative conçue pour aider les entreprises à partager leur expérience en matière d’approvisionnement en énergie renouvelable. Le but ? Inciter les entreprises les plus énergivores à s’engager à se fournir en électricité 100% renouvelable, accélérant ainsi le processus de transition énergétique.

Selon une étude récente de l’IRENA – « En 2017, le marché mondial de l’approvisionnement des entreprises en énergies renouvelables atteignait environ 465 térawattheures, ce qui correspond comparativement à la demande totale d’électricité en France ».

Plus de 150 grandes entreprises énergivores ont rejoint l’initiative RE100. Quels sont donc les éléments qui encouragent les entreprises à effectuer cette transition ?

  • Faisabilité économique. Dans une enquête menée par le Climate Group auprès des membres de l’initiative RE100, 88% des personnes interrogées ont expliqué que la principale raison de leur adhésion à la RE100 était d’ordre économique. Les entreprises sont intéressées par un accès à long terme à l’électricité avec des prix prévisibles et compétitifs, ce qu’offrent maintenant les énergies renouvelables
  • Approche standardisée. En 2015, le Greenhouse Gas Protocol a lancé son « Scope 2 Guidance ». Cette norme décrit les conditions dans lesquelles les entreprises peuvent affirmer consommer de l’énergie renouvelable et inclure l’achat d’énergie renouvelable dans leurs rapports sur l’environnement. Ces règles ont depuis été intégrées à d’autres normes et instruments importants, tels que les enquêtes ISO et CDP. Les règles approuvent les systèmes de suivi, tels que le système de Garantie d’Origine en Europe et le système REC aux États-Unis. Des cadres similaires se mettent peu à peu en place sur de nombreux marchés non libéralisés. La plupart se basent sur la norme internationale pour les énergies renouvelables (I-REC).
  • Changement climatique. Les investisseurs, ainsi que les consommateurs, attendent de plus en plus des entreprises qu’elles agissent contre le changement climatique. Les grandes entreprises doivent planifier à long terme et s’inquiètent de ce qu’il adviendra du monde (et de leurs activités) en 2030, 2040 et au-delà.

Chaque jour, nous pouvons constater que de nouvelles entreprises joignent le mouvement RE100 et passent à une énergie 100% renouvelable. Celles qui se sont déjà engagées dans ce sens ont pris de l’avance et veulent aller encore plus loin dans la transition énergétique. Nous sommes fiers que de nombreuses entreprises aient choisi EKOénergie pour démontrer leur engagement en faveur d’un avenir durable : SAP, HSY, Groupe Rocher, Schüco, Genelec, VMware, Workday, Olvi, Saimaa Brewing Company, Finlayson et bien d’autres.

Si vous n’utilisez pas encore le label EKOénergie mais que vous souhaitez rejoindre ce groupe en pleine croissance, n’hésitez pas à nous contacter !